113th Annual Conference - Portland, Oregon
Friday, November 6 - Sunday, November 8, 2015

Women in French III: La vie intellectuelle dans la fiction et dans l’autobiographie féminine

Session Chair: 
Alain Gabon, Virginia Wesleyan College
Time: 
Session 6: Saturday 8:30-10:00am
Location: 
Deschutes (PMCC)
Topic Area: 

Presenters/Papers:

  1. Francis Mathieu, Southwestern University
    En s’appuyant sur une historiographie subversive, Marie-Catherine de Villedieu révèle l’influence qu’exercent les femmes sur les guerres de religion. La présente étude propose de démontrer qu’une des héroïnes de la romancière emploie ses facultés intellectuelles, et notamment son éloquence d’épistolière, pour servir la Ligue en qualité d’agent secret dont la mission consiste à faire chuter un brillant chef militaire du parti protestant.
  2. Monique Manopoulos, "California State University, East Bay"
    Ceci est une étude des éléments sémantiques du dialogue claustral entre une femme à la fin et au début de sa vie.  Il ne s’agit pas ici d’un retour sur les événements d’une vie mais d’un dialogue intellectuel tout en violence et  répulsion émotionnelle d’une femme qui effectue constamment des allers-retours non linéaires entre sa vieillesse et sa jeunesse.
  3. Chloé Savoie-Bernard, Université de Montréal
    Cette présentation s’intéressera au recueil de poésie La danse des marches (1993), d’Anne-Marie Alonzo, où la voix poétique confronte la douleur de l’immobilisme à la fluidité du mouvement de la chorégraphe et danseuse Margie Gillis. Alors que le corps de l’autre apparaît comme truchement au geste intertextuel, il compense pour la faillibilité de celui de la voix poétique, dont les déplacements sont restreints.  
  4. Jeanne-Sarah de Larquier, Pacific University
    Dans Je suis un homme, le personnage narrateur fictif fait du thème d'absence de père et de la quête de reconnaissance des corps et imaginaires qui s'y associe l’histoire de sa narration. Doté d'un « Je » locuteur et interlocuteur, il écrit la version Marie Nimier au masculin de la quête intellectuelle de reconnaissance de soi et l’écriture s’en trouve souveraine.
Session Cancelled: 
No